Découvrez le NépalSite officiel du tourisme du Népal

Accueil Lieux à voir Städte und Gemeinden Patan

Patan (Lalitpur)

Patan, également connue sous le nom de Lalitpur, signifie littéralement « la ville des artisans ». La cité se trouve à 5 km au sud-est de Katmandou et abrite les meilleurs artisans, ceux qui perpétuent les techniques anciennes comme le repoussé ou le procédé de la cire, et qui continuent d‘exécuter des sculptures magnifiques. Ses rues étroites, ses maisons de briques et sa multitude de temples hindous et bouddhistes (Vihars) bien préservés, conservent à Patan une grande partie de son charme d’autrefois. Les sons prédominants n’y sont pas ceux des moteurs en tous genres, mais les tintements des outils des artisans qui, penchés sur des statuettes, les façonnent. Tout comme à Katmandou, l’hindouisme et le bouddhisme cohabitent depuis la nuit des temps, s’influençant mutuellement en une exemplaire harmonie religieuse.

Patan et ses environs:

Hiranya Varna Mahabihar : cette pagode à trois niveaux, dorée, et dédiée à Lokeshwar, fut érigée au 12e siècle par le roi Bhaskar Varma. Construit dans l’enceinte de Kwabahal, ce temple est unique. Au niveau supérieur se trouve une représentation en or de Bouddha ainsi qu’un grand moulin à prière posé sur un piédestal. Les détails des motifs décoratifs des murs extérieurs ajoutent encore à la quiétude de ce lieu.

Khumbeshvar : dédié au dieu Shiva, cette pagode à cinq niveaux est à Patan, unique en son genre. La croyance veut que la source s’écoulant naturellement dans la cour de ce temple provienne du lac sacré de Gosaikund. Construit sous le roi Jayasthiti Malla, ce fleuron de l’architecture fut achevé en 1422. A l’époque, chaque nettoyage du bassin occasionnait le rajout d’effigies de Narayan, Ganesh, Sitala, Basuki, Gauri, Kirtimukh et Agamadevata sur ses bords, ou sur le pourtour de la cour. Tous les ans, le jour de Janai Purnima, les dévots s’y rassemblent pour le bain rituel.

Jagat Narayan : ce temple de style shikhara dédié à Vishnou se situe dans le quartier de Sankhamul, sur les rives de la rivière Bagmati. Construit de briques rouges, ce temple est orné de fines représentations. Au sommet d’un monolithe de pierre se dresse une magnifique statue en métal de Garuda, accompagnée de plusieurs images de Ganesh et d’Hanuman.

Mahaboudha : « le temple au mille Bouddha » tient sa renommée de ses mille statuettes de Bouddha en terre cuite. Artistiquement architecturé, ce temple de style shikhara d’une grande finesse doit son existence à un prêtre prénommé Abhaya Raj. Chaque brique apparente porte l’image de Bouddha. Réduit en poussière par le tremblement de terre de 1934, il fut reconstruit à l’identique, brique par brique. Mahaboudha  est l’un des principaux sites de Patan.

Les stupas d’Ashoka : bien que la probabilité d’une visite de l’empereur Ashoka dans la vallée de Katmandou soit infime, on n’y trouve pas moins de quatre stupas supposément érigés par ses soins en 250. Ap. J.C. marquant les quatre coins de la ville. Trois ne sont en réalité que des monticules de terre entourés de moulins à prières, tandis que le quatrième, dans le quartier de Sankhamul, s’avère être un magnifique stupa. Ces constructions datent de l’époque où le bouddhisme fleurissait dans la vallée.

Le temple de Machhendranath : édifié dans une cour vaste et spacieuse à la limite d’un marché, le temple de Rato Machhendranath (‘rato’ veut dire rouge en népalais), dieu de la pluie, est l’un des plus importants de Patan. Une statue de pierre de Rato Machhendranath, également appelé Avalokiteshwar, demeure à Patan six mois de l’année avant de prendre place sur un chariot pour une procession gaie et colorée tout autour de la ville. Ces festivités débutent en avril/mai et s’étendent sur plusieurs mois.

Le camp de réfugiés tibétains : au début des années 60 un grand nombre de tibétains fuirent leur pays pour trouver refuge au Népal. Afin de leur procurer un toit, le gouvernement du Népal organisa ce camp à la périphérie de Patan. Arrivés avec leurs techniques de tissage de tapis, ils développèrent rapidement l’industrie du tapis dans la vallée. Par la suite, le camp est devenu un lieu touristique où des boutiques de souvenirs vendent des tapis, de l’artisanat sous forme de moulins à prières en bois, ivoire, argent ou bronze, des boucles de ceintures, des bols en bois, ou encore des bijoux. Un stupa et des lieux de prières ont également trouvé leur place dans l’enceinte même du camp.

Que faire dans et autour de Patan

#NepalNow

Népal à travers les yeux de nos visiteurs

Nepal Tourism Board |   Visit our corporate website for trade and industry updates
Great Himalaya Trails
Experience Nepal - Cuisine and Culture
Visit Nepal 2020
Nepal Airlines
#photoNepal
Far West Nepal