Découvrez le NépalSite officiel du tourisme du Népal

Accueil Choses à faire Aventure et Alpinisme Alpinisme

Alpinisme

Avec huit des plus hauts sommets de la planète, le Népal est le paradis de l’alpinisme. Faites votre choix entre le suprême sommet de l’Everest, les défis techniques du Lhotse ou l’un des 326 magnifiques sommets qui vous attendent !

Non seulement le Népal abrite la plus fantastique chaîne de montagnes du monde, mais près du tiers du pays se situe au-dessus de 3 500 m d'altitude. Le plus haut sommet de la planète, l'Everest, se trouve sur le territoire népalais, tout comme le Kangchenjunga, le Lhotse, le Makalu, le Cho Oyu, le Dhaulagiri, le Manaslu et l’Annapurna, huit des quatorze sommets de plus de 8 000 m !

Outre les majestueux 8 000, 326 montagnes sont ouvertes à l’alpinisme, et 103 sommets attendent toujours leur première ascension. Au sein de son joyau qu’est l’Himalaya, le Népal offre plus à l’alpiniste que n’importe quelle autre région du monde.

Le pays entretient une longue tradition d'alpinisme, depuis les tous premiers explorateurs répondant à l’appel de ses vallées mystérieuses et ses hauts sommets inexplorés. Aujourd'hui, le secteur du tourisme de haute montagne est largement développé. De nombreuses agences de trekking et d’alpinisme simplifient la tâche et répondent aux attentes des expéditions étrangères, leur permettant ainsi d’atteindre leurs objectifs dans les neiges éternelles.

La réputation des Sherpas s’est faite sur l’alpinisme, et beaucoup d’entre eux affichent un palmarès d’ascension plus qu’honorable. Si leurs rangs se sont élargis à d’autres groupes ethniques, le terme de sherpa est quant à lui demeuré, définissant aujourd’hui tout Népalais qui travaille dans le trekking ou l’alpinisme.

Bien que l’Everest et l’Annapurna soient les  références  emblématiques qui bénéficient d’une large couverture médiatique, il existe d’autres régions bien moins fréquentées. Pour les expéditions en quête de nouveaux défis et d’aventures sur des montagnes moins hautes mais tout aussi exigeantes, et qui préfèrent avoir le sommet pour elle seules, le choix est multiple et varié.

Le Népal a décrété les régions de l’Annapurna, du Manaslu et du Kangchenjunga ‘zones protégées’, celles de l’Everest (Sagarmatha), du Langtang et du Shey Phoksundo (au Dolpo) ‘parcs nationaux’, et ‘zones réglementées’ certaines régions montagneuses situées à la frontière nord du pays. Les infrastructures, et l’accessibilité, aux zones protégées de l’Annapurna et du Manaslu et aux parcs nationaux de l’Everest (Sagarmatha) et du Langtang sont bien développées et permettent aux expéditions et aux alpinistes une progression rapide. Dans d’autres régions, dont les zones réglementées, l’accès difficile en raison de l’isolement géographique complique les éventuelles opérations de secours, les rendant parfois même impossibles. Les expéditions doivent, pour ces régions, adopter une approche, une détermination et une capacité organisationnelle totalement différentes afin de mener à bien leur projet.

Les montagnes du Népal sont regroupées en différentes catégories selon leur altitude et l’autorité dont elles dépendent. Le Ministère du tourisme est en charge des sommets de plus de 6 500 m, tandis que l’association d’alpinisme du Népal (Nepal Mountaineering Association) gère ce que l’on appelle les sommets de trek. Ces derniers varient de 5 800 m à 6 584 m, mais s’imaginer qu’ils sont faciles à escalader constituerait une grossière erreur.

Les sommets de moins de 5 800 m ne nécessitent pas de permis d’alpinisme mais restent soumis aux permis d’entrée dans les régions concernées. Toutes les expéditions sont tenues de verser une caution ‘poubelles’, et de partir avec un officier de liaison pour celles s’attaquant à des sommets de plus de 6 500 m.

La meilleure saison pour l’alpinisme est le printemps, pendant la pré-mousson, où le temps est particulièrement favorable en altitude, même si la visibilité est parfois moindre en raison de l’imminence de la mousson. L’automne se prête volontiers aux sommets de moindre altitude, tandis que les froides et courtes journées hivernales et les tempêtes de neige du début du printemps rendent l’ensemble des sommets quasiment inaccessibles. Toutefois, en ces temps de réchauffement planétaire et de changement climatique, les saisons ne sont plus aussi marquées.

On peut aujourd’hui s’inscrire à une expédition commerciale pour tenter l'un des plus hauts sommets, ou l’un des sommets de trek, auprès de l’une des nombreuses agences de trekking. Les expéditions indépendantes souhaitant s’attaquer à l’un des sommets règlementairement ouverts doivent se familiariser avec les procédures requises par la Loi sur le tourisme du Népal (dispositions relatives à la montagne).

Destinations populaires pour Alpinisme

Activités similaires

#NepalNow

Népal à travers les yeux de nos visiteurs

Nepal Tourism Board |   Visit our corporate website for trade and industry updates
Great Himalaya Trails
Atithi Dewo Bhawa
Experience Nepal - Cuisine and Culture
Visit Nepal 2020